Archives

Le planning des activités du soir (version pour jumeaux)

Et oui un nouveau défi m’avait été lancé : organiser les activités des enfants le soir et pour des jumeaux!

Alors on se creuse les méninges… ben oui mon loulou est grand, 10 ans déjà et très autonome lol…

Là tout juste 6 ans, arrivés au primaire, intégration des devoirs…. La totale!!!!

Voici ma petite idée toute simple, sous forme de jeux pour le côté un peu plus ludique!

On s’amuse en famille et on évite que papa solo (à l’origine de la demande) ne s’arrache le peu de cheveux qu’il lui reste lol!

A télécharger ICI :

exemples-planning-dactivites-ines-et-tom

Le programme de CP

Français :

-Apprendre à bien parler et à écouter : articuler, raconter, décrire, questionner, apprendre des chansons, écouter des histoires. Apprendre à construire une phrase. Reconnaître des sons et les associer à des mots et à des images.
-Apprendre la lecture d’après différents types d’écrits : les contes, les histoires, les albums avec images. Rendre la lecture familière, utile et nécessaire.
– S’initier à l’écriture : reproduction de lettres puis de mots.
– Acquisition de nouveaux mots et enrichissement du vocabulaire

– Initiation à l’usage des synonymes et des antonymes

– Découverte des marques de ponctuation

– Apprendre à identifier la phrase, le nom, le verbe, l’article, l’adjectif qualificatif et le pronom personnel.

Mathématiques :

-Compter jusqu’à 100, utiliser les tables d’addition, comparer et ranger les chiffres.
-Résoudre des problèmes simples : tu avais 4 billes, tu en gagnes 10 pendant la récré… combien en as-tu dans ta poche à la fin ?
-Se repérer dans l’espace : étudier le plan pour aller à la bibliothèque, à la piscine…
-Reconnaître quelques figures géométriques simples : triangle, cercle, carré…
-Connaître les mesures de longueur, poids, temps et monnaie.

– Apprentissage des tables de multiplications et d’additions

Découverte du monde :

-Observer et décrire son environnement proche.
-Appréhender le quotidien : pourquoi on se lave les dents, etc.
-Se repérer dans le temps : les jours de la semaine, les mois, avant, après..

– Découverte du monde du vivant, de la matière et des objets

Education civique :
-La vie en commun. Approche de la citoyenneté : respect de soi et des autres.
-La France est une République : comment marche le vote ?…

Langue vivante :
– Distinguer les sonorités mélodiques et accentuelles d’une langue nouvelle.
– Découvrir et acquérir du vocabulaire relatif à la personne et à la vie quotidienne.

Education artistique :

-Apprendre des chansons et des mimes.
-Arts plastiques (sorties culturelles, dessins et travail de l’imagination).

Education physique et sportive:

– Réaliser une performance
– Adapter ses déplacements à différents types d’environnement
– Coopérer et s’opposer individuellement ou collectivement
– -Disciplines sportives proposées : gym rythmique, course, sauts, jeux dansés, natation sur une quinzaine de mètres…

– Concevoir et réaliser des actions à visées expressives, artistiques et esthétiques.

La comptine des mois de l’année

Janvier, c’est le premier mois de l’année
Février, on va au bal masqué
Mars, le soleil nous fait des farces.
Avril, les oiseaux sont sur les fils.
Mai, nous offrons du muguet.
Juin, adieu tous les copains.
Juillet, je retrouve tous mes jouets.
Août, viens jouer avec nous.
Septembre, mon stylo est rempli d’encre.
Octobre, les arbres n’ont plus de robe.
Novembre, il fait froid, je tremble.
Décembre, j‘accroche des guirlandes.

Le jeu des 5 sens

Voici un petite jeu tout simple pour faciliter l’apprentissage des 5 sens

La règle du jeu est simple : chacun son tour, on tourne la flèche sur la roue ; selon le dessin indiqué, on doit trouver un carton « ouïe », « toucher », « odorat », « goût » ou « vue » et le placer sur sa planche. Si l’on tombe de nouveau sur un même sens, on passe son tour. Le premier à finir sa planche a gagné la partie. Elle doit être remplie avec un carton de chaque.

Méthode d’apprentissage de lecture et d’écriture

Méthode+B..9Voici la méthode utilisée par mon instituteur lorsque j’étais en primaire. J’en ai gardé un très bon souvenir et je la partage avec vous :

Apprentis..

Methode_Boscher_-_Cahier_D’ecriture_-_Cp

Methode_Boscher_Cahier_des_sons_CP

Méthode+B..

Méthode+B..2

Méthode+B..3

Méthode+B..4

Méthode+B..5

Méthode+B..6

Méthode+B..7

Méthode+B..8

Leurs apprendre à lacer leurs chaussures

comment les aider à lacer leurs chaussures ? voici quelques petites comptines simples à retenir pour favoriser l’apprentissage :

 

                                                                                                 Il était une fois un champs

(faîtes le noeud de base par dessus/par dessous)
« et au milieu de ce champs, il y avait un grand arbre« 
(faîtes une boucle verticale)
« Arriva un lièvre, qui se mit à courir autour de l’arbre« 
(enroulez l’extrémité libre du lacet autour de la boucle)
« c’est alors qu’il vit un trou« 
(montrez le trou fait par le lacet en traversant la bouche)
« et sauta dedans« 
(enfoncez le milieu du lacet dans le trou.)
« mais les oreilles du lièvre dépassaient !« 
(montrez les boucles du noeud.)
 
 
 

Lapin malin, lapin mignon
Mais se trouvait fort embêté
Lorsqu’il en v’nait à ses lacets
Lui donne un truc à ma façon

Quand à courir, tu te sens prêt
Dresse tes oreilles petit lapin !
De la forêt surgit soudain
Pour t’effrayer, un bruit suspect

Pour en trouver la provenance
Un seul chemin, pas d’autre choix,
Le tour de l’arbre, tu feras
Y guettant toute dissonance

Plus qu’à sortir de ton terrier.
Tu vois, c’était un jeu d’enfant
Tu peux gambader maintenant
Le pied léger, les lacets faits.

 

Pour apprendre à faire un papillon…

D’abord, il faut faire un nœud simple : c’est le corps du papillon.
Ensuite, il faut faire une boucle avec un des lacets : ce sera la première aile du papillon.
Mais une aile ne suffit pas pour voler, il faut donc en créer une seconde : pour cela il faut passer l’autre lacet au dessus de l’aile.
Il suffit maintenant de continuer dans la « bouche » du papillon (formée par le trou quand on passe au-dessus)
Maintenant, il n’y a plus qu’à serrer et à découvrir la seconde aile du papillon.

Voilà, le papillon peut s’envoler… Et les lacets sont noués !

 

 

Comment leurs apprendre à ranger?

Vous n’avez pas besoin d’acheter des meubles luxueux pour le rangement. Mettez de simples étagères pour les cahiers et les livres, les cartables, les matériels nécessaires pour les activités parascolaires telles que les dessins ou la musique par exemple. Apprenez à vos enfants que tout ce qui concerne les études devront se mettre à ce même et unique endroit et pas ailleurs. Ainsi, après l’école, ils devront être capables d’y remettre leurs affaires scolaires et d’y prendre tout seuls ce qu’il leur faudra le lendemain sans plus courir à gauche et à droite ni aller chercher dans les autres chambres, dans les couloirs ou même dans la cour.

Pour ce qui est des vêtements et des chaussures, ordonnez-leur de ranger sur une même pile par exemple les pulls, ensuite les pantalons, et une autre pile les chemises. Faites-leur savoir que c’est surtout pour qu’on puisse voir d’un seul coup ce qu’il y a à prendre et qu’on n’aura plus besoin de passer trop de temps à chercher ce qu’il leur faut pour leur journée. Mettez aussi un bac à linge dans leur chambre. Ainsi, en rentrant de l’école, ils pourront y mettre facilement les vêtements sales pour éviter que ceux-ci traînent presque partout dans la chambre.

Une autre idée qui pourrait bien aider les parents aussi, c’est d’apprendre à leurs enfants à anticiper. Ainsi les parents joueront plus le rôle de surveillants au lieu de tout faire à la place des enfants. Apprenez à vos enfants à être responsables et vous verrez que vous prendrez du plaisir à les voir grandir ainsi. Pour ce faire, apprenez-leur une bonne fois pour toutes par exemple que pour aller à la piscine, il faut le maillot de bain, la serviette, le bonnet, les lunettes et le sac. Au lieu de tout préparer, laissez-leur l’occasion de le faire eux-mêmes et ils auront de plus en plus d’indépendance et prendront beaucoup plus conscience à « ranger leur espace. »

Comment leurs apprendre à être autonomes?

Beaucoup d’enfants n’effectuent aucunes taches ménagères chez eux. Les parents ne le leur demandent pas la plupart du temps, soit par manque de temps, ou la peur de casser quelque chose bref, c’est bien dommage car une aide quelle qu’elle soit est souvent bonne à prendre. Et puis en même temps ca rend service aux enfants.

ENFANTS : « APPRENDRE A VOS ENFANTS A DEVENIR AUTONOMES A LA MAISON »
C’est un tord de la part des parents car au fur et à mesure que l’enfant grandit il comprend que finalement c’est un pacha et qu’il n’a rien à faire étant donné que ses parents font déjà tout pour lui. Ne culpabilisez donc pas en demandant à votre enfant de faire quelques taches chez vous, il faut qu’il s’apprenne à devenir utile.

Ranger ses affaires, des habitudes à prendre petit à petit
Vous commencerez par demander à votre enfant de ranger son pyjama par exemple, il faut procéder par étapes, ou bien ranger ses chaussures et son cartable. Vous pourrez commencer vers 3-4 ans à lui demander de réaliser ces tâches. Une fois cet apprentissage acquis vous pourrez le convier à vous aider à mettre la table ! On commencera par lui faire porter la poivrière et la salière et enfin quand tout va bien porter assiettes et verres. C’est très valorisant. Par contre si il casse quelquechose ne le grondez pas, il faut qu’il apprenne et parfois ca peut prendre du temps.

Votre enfant gagne en confiance et en autonomie
Le fait de demander des petits services permet à l’enfant de se familiariser et d’améliorer ses rapports avec l’espace qui l’entoure. De plus, la confiance que vous lui accordez lui permettra de prendre conscience de ses propres compétences.

Peu à peu vers 6-7 ans vous pourrez élargir ses compétences, mettre son linge au sale, ranger et débarrasser son assiette de goûter etc… N’hésitez pas à lui donner des responsabilités surtout. Ce sera un atout pour lui pour sa vie future.

Vers 10-11 ans il pourra désormais faire le nettoyage de sa chambre, faire son lit, ranger son linge dans son armoire.

Par contre un conseil aux parents, ne soyez pas trop exigent ou perfectionniste.

Un enfant qui est autonome est en même temps plus facile à vivre au quotidien. C’est une éducation à lui donner pour sa vie future. Faites participer le papa aux taches quotidiennes pour que l’enfant voit que le papa travaille aussi à la maison. Il est important que chacun y mette du sien.

La roue de la journée

Dernière notion a assimiler avant l’apprentissage de l’heure : se situer dans la journée.

Je vous propose donc de réaliser une roue de la journée reprenant les principales notion de :
jour
nuit
lever
coucher
repas
et principales activités qui rythme la journée d’un enfant.

Cette roue est entière personnalisable et s’adapte donc au planning de votre enfant.

Comment la réaliser?

La fleur alimentaire

Il s’agit ici d’un jeu à but éducatif. Il vous suffit de construire une fleur ou chaque pétale représente une catégorie d’aliments essentiels pour le développement et l’équilibre alimentaire de votre enfant.
Simple à fabriquer, elle permet aux enfants de se familiariser avec la nourriture et d’apprendre à combiner les aliments.
Pour jouer, vous devez dessiner 7 pétales et si possible dans des couleurs différentes afin de faciliter la mémorisation.
Avec votre enfant, découper chaque image et aider le à les coller dans la pétale ou elle doit figurer.
Cette fleur peut également vous servir à composer les menus de votre enfant, avec son aide.
Elle peut vous aider également à faire prendre conscience à votre enfant des bienfaits des fruits et légumes dans un repas (ce qui n’est pas toujours évident) et également de les initier à de nouvelles variétés.
L’objectif final étant de lui faire manger un aliment de chaqe catégorie par jour.

comment réaliser cette fleur?

Comment_realiser votre fleur alimentaire

plaquettes aliments

Comment leurs apprendre à lire l’heure?

Comment apprend-on à lire l’heure aux enfants ?

Les enfants sont souvent très impatients d’avoir eux aussi une montre, comme les grands. Mais avant de l’arborer fièrement au poignet, ils doivent apprendre à lire l’heure… Cet apprentissage, complexe, est abordé au CP, même si certains enfants sont demandeurs dès la maternelle.

Quand peuvent-ils apprendre à lire l’heure ?
C’est en fin de CP que les élèves abordent la lecture de l’heure, même si cette notion les intrigue parfois dès trois ou quatre ans. Ils regardent les pendules avec curiosité ou vous demandent à quelle heure commence leur programme télé favori, combien de temps il faut attendre le goûter…

Il n’est pas conseillé d’anticiper trop cet apprentissage, qui requiert deux compétences préalables : être capable de repérer les différents moments de la journée, et savoir compter.

Bien lire l’heure exige un certain effort d’abstraction. Cela implique par exemple de ne pas confondre les horaires du matin et ceux de l’après-midi, de connaître l’équivalence entre les heures et les minutes, “plus difficile à comprendre que celle des longueurs, entre mètres et centimètres”, selon Thérèse Eveilleau, professeur agrégée de mathématiques en IUFM (Institut universitaire de formation des maîtres)…

Est-ce un apprentissage qui intéresse les enfants ?
“L’apprentissage de l’heure est un thème très motivant pour les enfants, qui se sentent grands quand ils savent la lire. Ils ont aussi conscience que cela leur donne plus d’autonomie dans leurs activités”, observe Thérèse Eveilleau.

Malgré les difficultés que peut comporter cette découverte, les élèves s’y investissent avec enthousiasme et ne rechignent pas à manipuler les aiguilles d’une petite pendule, à égrener les heures avec vous…
Quelles sont les étapes de progression définies dans les programmes ?
“Les exercices relèvent du choix des professeurs, mais les programmes de l’Education nationale fixent quelques repères de progression”, rappelle Thérèse Eveilleau. Pour éviter que les enfants ne s’emmêlent les pinceaux, l’apprentissage de l’heure se fait par paliers, durant les cycles 2 et 3.

En CP, les élèves suivent la petite aiguille pour lire les heures et découvrent les demi-heures. En CE1, c’est le circuit de la grande aiguille et les quarts d’heure. C’est aussi le moment où ils apprennent les tables de multiplication, celle de 5 leur permettant de lire l’heure à cinq minutes près. En CE2 puis en CM1, ils la reconnaissent exactement, ils maîtrisent la relation entre heures, minutes et secondes et sont à même de calculer des durées en fin de primaire.

Apprendre à lire l’heure : ne pas sauter les étapes
Pour apprendre à lire l’heure correctement, votre enfant doit maîtriser la petite aiguille puis les quarts d’heure. Ce n’est seulement que vers sept ans qu’il pourra comprendre le concept des « moins ». Soyez patient et n’hésitez pas à utiliser Internet, plusieurs sites sont interactifs et permettent d’apprendre à lire l’heure en s’amusant.
Néanmoins, l’erreur à ne surtout pas commettre est d’utiliser à un moment donné une montre électronique. L’heure du micro-ondes ou de l’ordinateur par exemple pourrait faire perdre la notion naturelle du temps à votre enfant et retarder son apprentissage.

Comment apprendre à lire l’heure aux tout-petits ?
Dans un premier temps, il est nécessaire d’expliquer les différents moments de la journée à votre petit. Basez-vous sur ses journées d’école ou encore sur votre maison (lorsque le jardin est éclairé, c’est l’après-midi, par exemple).
Apprendre à lire l’heure doit se faire par étape. Ainsi, après avoir compris les deux parties principales de la journée, il est temps de lui présenter la petite aiguille, celle des heures. Pour cela, créez une horloge avec lui. Puis, ajoutez la grande aiguille des minutes. Cette notion doit être abordée lorsque votre enfant aura acquis l’apprentissage des dizaines au CP, dès six ans.

En revanche, je vous propose aux travers de cet article, des exercices et activités simple pour lui apprendre la notion de temps en jouant sur :
– les mois et les saisonsl
les jours de la semaines
les moments de la journée

Avant d’intégrer la notion finale : l’heure!